Le Bouddhisme

    Le bouddhisme

 

   Certains parlent du bouddhisme  comme d'une religion, d'autres comme d'une philosophie ; il serait intéressant de savoir ce qu'en pensent les bouddhistes.

    Je pense qu'il est très difficile d'expliquer le bouddhisme avec des mots mais que pour le comprendre, il faut essayer de le vivre du moins quelque temps, car les mots sont des supports difficiles à manier et à utiliser.

   Certaines pensées ont beaucoup de difficultés à être transmises par des mots et par l'intellect c'est d'ailleurs une des raisons qui fait que les initiations sont si importantes. Initier quelqu'un c'est lui apporter une potentialité dont il pourra tirer parti ou non en fonction de son désir, une initiation engage à la fois le maître qui la donne et l'élève qui la reçoit, en fait il s'agit de la création d'un lien spirituel entre les deux, les deux sont co-responsables de ce qui va advenir de l'initiation.

 

   Les écoles bouddhistes

 

    Dans les enseignements bouddhistes, plusieurs  écoles existent elles se respectent mutuellement mais toutes ont le même but, seuls  les moyens d'arriver à ce but sont  différents.

 

    Bien sûr, le plus connu des maîtres bouddhistes est le Dalaï-lama,  le statut du Dalaï-lama est complexe car il est à la fois chef d’état et dignitaire religieux. Son statut devrait d'ailleurs, d'ici peu, se simplifier puisqu'il a émis le vœu de renoncer à toute activité politique et ne plus garder que ses activités  religieuses, beaucoup de gens ignorent  que, au niveau religieux il est non seulement le dignitaire bouddhiste que tout le monde connaît mais aussi protecteur des Boens.

 

    Les Boens, étaient des chamanes implantés au Tibet, bien avant que les Bouddhistes ne s'y établissent  après leur arrivée d’Inde. Il y eut des conflits spirituels, chacune des deux parties voulant montrer à l'autre qu'il avait raison car il était le plus fort dans son entraînement psychique  en présentant leur puissance, leur vérité psychique et leur pouvoir acquis de ce fait  par des réalisations physiques.

   

    Le Dalaï-lama est considéré comme l'émanation de Tcherenzi et ce dernier est la déité tutélaire et le protecteur du Tibet  lorsqu'il quitte son  corps  terrestre le Karmapa supplée à son absence momentanée et lors de sa reconnaissance il le reconnaît et veille à son éducation en le confiant à des maîtres.

 

    Dans chaque école il y a des grands maîtres qui peuvent transmettre des initiations  par exemple chez Tich Na Than un grand maitre, équivalent du Dalaï-lama au niveau de la puissance, les grands maîtres de cette lignée peuvent donc donner  des initiations comparables à celles que l'on trouve dans la lignée kagyu

 

     Egalement beaucoup de personnes pensent qu'il n'y a qu'un bouddha , mais en réalité il y en a plusieurs , tous sont présents dans notre espace temps mais en fait certains sont manifestés, visibles , on peut les toucher ; d'autres sont non manifestés,  du moins à nos yeux mais leur influence est toujours là et ils sont toujours actifs car le temps n'a qu'une valeur relative et mondaine et dans le cas où l'on a atteint la bouddhéité on n'existe plus physiquement  mais on est toujours  conscient  et effectif.

 

Mais qu'est donc le bouddhisme ?

 

    Le bouddhisme naît de la volonté de vouloir échapper au cycle des existences conditionnées, c'est à dire du samsara. Pour un bouddhiste la naissance et la mort sont deux portes d'une même réalité car  la vie est éternelle ,  la naissance  est l'instant où l'on prend des habits d'homme et la mort le moment où  on les laisse ; entre ces deux portes nous vivons un bardo (c'est à dire un état ) conditionné par ce que nous avons vécu avant la naissance , le Karma gère l'habit que nous avons revêtu en fonction de nos expériences passées et de nos intentions , le présent consiste à faire, au mieux , avec ce qui nous a été octroyé …....... Le bardo présent est en fait le bardo futur en gestation , autrement dit notre vie actuelle  prépare  la future d'où l'intérêt de ne pas commettre de trop lourdes erreurs  qui alourdiraient notre prochaine vie, le karma est imprimé dans tout ce que nous produisons que ce soit en actes , en paroles ou même en pensées, nous créons  une empreinte, cette empreinte nous est propre, personne n'y a accès si ce n'est nous,  elle est notre propriété, personne ne peut faire en sorte que quelque chose soit enlevé, ou rajouté à ce patrimoine, simplement lors de bénédictions de grands maîtres ou d'être foncièrement éveillés le karma peut être accéléré car plus le karma est en attente plus il grossit , en fait c'est un peu comme une somme qui rapporte des intérêts …........ Mais souvent, dans le cas du karma, il s'agit d'intérêts négatifs.

 

    La bénédiction  peut être comparable à une régate lors d'un coup de vent, certains skippers savent prendre le vent immédiatement et d’autres, au contraires ne savent pas et perdent tout bénéfice de cette bouffée de vent aussi soudaine qu'imprévisible.

 

    Le dharma ( l'enseignement bouddhiste ) est un moyen pour tirer partie de cette bouffée, à l'accepter et à la saisir, plus l'être qui reçoit la bénédiction est entraîné plus il réagit vite , tout comme le skipper entraîné  profite de tous les vents, même calme, le bouddhiste le plus entraîné avancera plus vite vers son but qui est de trouver la faille qui l'entraînera vers l'extérieur du Samsara  des existences conditionnées pour échapper au karma et ne plus en subir les lois. 

 

    Dans l'appréciation du karma il est dit que l'intention joue un grand rôle,  tout comme en tibétain le mot ignorer n'est  pas assez nuancé ( ignorer peut avoir  le sens ne pas savoir et est différent  de ne pas vouloir savoir ) l'intention  qui pousse à faire, à penser , à dire quelque chose es très importante , un acte, une parole ou une pensée réalisé  par ignorance a des conséquences moindre  que la même action accomplie en pleine conscience.

 

    Le dharma, au delà d'un dogme , est donc une science permettant de gérer son Karma, bien sûr , certains auront plus de facilités que d'autres à intégrer le dharma et surtout à l'appliquer, pour les sociétés asiatiques cela fait partie d'un mode de vie, tout comme pour nous occidentaux le fait de polariser toute notre vie autour de deux pôles le bien et le mal, pour les orientaux le monde est moins manichéens, on laisse un peu de place au gris.......Nous considérons , au niveau de la vie commune que nous utilisons 4 éléments ( eau; terre, feu, air) mais dans les traditions orientales on en rajoute un qui est l'espace car si l'on n'a pas d'espace aucun événement ne peut se produire; et en réfléchissant  on peut se dire qu'effectivement un prisonnier ne peut avoir une action physique qu'à l'intérieur de sa cellule, l'action d'une plante ne peut guère s'étendre au delà des limites que le vent lui permet ou des animaux qui peuvent la transporter.      

 

      Le dharma est un des trois joyaux du bouddhisme, les trois joyaux sont :

      - Le bouddha ou plutôt l'état de bouddha ;

      - La sanga c'est à dire l'assemblée des pratiquants ;

      - Le dharma c'est à dire l'enseignement apporte la connaissance et la possibilité de mettre en œuvre ce que l'on a appris.

 

      En général lorsque l'on fait une pratique on prend refuge dans les trois joyaux, quand on a la chance d'avoir un maître on peut prendre refuge en ce maître, un peu comme un enfant se réfugie auprès de sa mère en cas de danger.

     

    

      Le lien de maître à disciple est un lien basé sur une confiance totale et réciproque, on peut considérer ce lien comme une corde à laquelle le disciple  doit s'accrocher car on est sur qu'elle ne cèdera jamais et que jamais celui qui est votre maître ne vous abandonnera car il en a fait le vœu.

 

   Dans le cadre de maître à disciple s'inscrit aussi la notion d'initiation qu'est l'initiation exactement …..à mon avis c'est une  transmission d'esprit à esprit depuis des temps immémoriaux d'une certaine sagesse, cette transmission se fait d'une manière instantanée et le maitre qui en est le  dépositaire, la transmet à son ou ses disciples en fonction de ce qu'il croit juste pour lui permettre de se transformer, non pour effacer son karma ,mais pour lui faire vivre plus vite son épanouissement à lui et à tous ceux qu'il approche   puisqu'en fait une initiation est quelque chose qui ressemblerait à une corde pour aller vers l'éveil. On ne peut parvenir à l'éveil d'une manière égoïste mais d'une manière altruiste en pensant aux autres, donc lorsque l'on reçoit une initiation, on peut penser que les possibilités qu'elle donne doivent être distribuées aux autres, que les bienfaits que permet l'initiation doivent être distribués et non gardés pour soi d'une manière égoïste …..

 

     La notion de mérite

 

   Lorsque l'on réalise une action, quelle qu'elle soit, cette action reste gravée dans notre karma et l'intention qui sous tend cette réalisation est un facteur très important au niveau de l'impression et de la mémorisation dans le Karma (l'empreinte ), c'est pourquoi il est dit que l'on doit tous les jours faire un souhait de dédicace , on doit en quelque sorte figer, pour l'éternité, les actes que l'on a fait et bien sûr, de préférence, les réalisations positives ….en offrant tout ce qui a été positif on colore nos actes d'une intention et on leur donne plus de précisions et on supprime la notion  de perte  , parfois certains rituels peuvent transformer, ou atténuer, les effets  pervers, d'éparpillement et hâter la réalisation de nos actions   . L' acte , bien sûr, restera toujours votre propriété karmique, cela ne fait aucun doute mais dans la mesure où il est en quelque sorte encrypté par une intention il ira directement à l'endroit où il doit aller , sans perte de puissance , cela est dû à une sorte d'alchimie spirituelle qui se  développe au fur et à mesure que l'intention dont cet acte est la manifestation  est de plus en plus universelle et est dirigée, non vers soi même ou vers une personne particulière, mais vers toutes les créatures de l'univers. 

   La dédicace est donc une fonction qui évite l'éparpillement et permet la protection de nos actes car , parfois, un instant de colère à l'égard de quelqu'un ( ce n'est qu'un exemple) peut détruire tout le bien que l'on a pu faire ou souhaiter  à cette personne, la dédicace permet d'éviter cette bascule et permet de conserver , a minima , une trace de ce qui a pu être positif dans notre karma c'est ce que l'on appelle in moyen habile pour progresser vers l'éveil.    

 

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus